logo ac-martinique ecole de la confiance

L'organisation de l'académie

Partager cette page

Le recteur

Pascal Jan est recteur de l'académie de Martinique, directeur académique des services de l'Education Nationale et chancelier de l'Université


Le recteur Pascal Jan photo officielle

Pascal Jan, Recteur de l'académie de Martinique
Directeur académique des services de l’Education nationale
Chancelier de l’Université 

 

Ses missions


Il a la responsabilité de faire appliquer les décisions prises au niveau national, décisions qu'il lui appartient de moduler en fonction des spécificités du territoire académique. Il a en charge l'organisation des moyens administratifs, d'enseignement, d'éducation et d'orientation qui lui sont attribués.

Le recteur a autorité sur le premier degré et le second degré. Chancelier de l'universités, il exerce une responsabilité d'harmonisation et de suivi des établissements de l'Enseignement supérieur.

Dans l'académie de Martinique, le recteur est également dircteur académique des services départementaux de l'éducation nationale.

Pour conduire son action,  le recteur dispose des services administratifs du rectorat, placés sous la responsabilité du secrétaire général de l'académie.

Pour plus d'information sur la gouvernance d'une académie consulter le site du ministère

Son parcours

Docteur en droit public en 1997, habilité à diriger les recherches en 1999, agrégé de droit public, professeur des universités, il enseigne le droit constitutionnel, les libertés et droits fondamentaux et les finances publiques à l'Institut d'études politiques de Bordeaux, dont il a dirigé le centre de préparation au concours de l'École nationale d'administration entre 2004 et 2013. Au sein de cet établissement, il est responsable du dossier « déconcentration des concours » en outre-mer, sujet au cœur d'une mission interministérielle (enseignement supérieur et outre-mer) plus globale sur les conditions des étudiants ultramarins.

Il a commencé sa carrière comme attaché temporaire d'enseignement et recherche à l'université de Tours, puis comme maître de conférences à l'université Bordeaux IV (1998-2000) avant d'être affecté à l'université de Bretagne occidentale comme professeur agrégé (2000-2003).

Depuis 2002, il est membre de plusieurs jurys de concours, dont celui des administrateurs de l'Assemblée nationale et du Sénat et l'a été de l'entrée en classe préparatoire intégrée de l'ENA. Entre 2007 et 2012, il fut chargé de mission auprès de la conférence des IPAG et CPAG chargée du dossier « contenu des concours administratifs ».

Membre de commissions de spécialistes et de Conseil d'administration de divers établissements universitaires, expert auprès d'institutions publiques et privées (AERES, ministères, think tank...), Pascal Jan préside par ailleurs la section sud-ouest de l'Institut français de sciences administratives, association pilotée par le Conseil d'État.

Spécialiste de contentieux constitutionnel (sa thèse, soutenue en 1997 et couronnée par l'Académie des sciences morales et politiques, avait pour sujet « La saisine du Conseil constitutionnel.», voir également son analyse sur la nomination des membres du Conseil constitutionnel, et sa chronique trimestrielle sur les questions prioritaires de constitutionnalité aux Petites Affiches) et de droit parlementaire, ses travaux portent également sur l'organisation et les relations entre les pouvoirs institutionnels ainsi que sur les institutions administratives. Il livre régulièrement ses points de vue dans les médias nationaux sur le fonctionnement général de la Vème République [archive] ou sur des aspects particuliers des procédures constitutionnelles mises en œuvre par les pouvoirs publics.

En marge de ses activités pédagogiques et de recherche, il gère un site d'informations générales de droit public depuis 2004.

Le 14 février 2018, il est nommé en conseil des ministres recteur de l'académie de Martinique.

Son action

Outre l'application des politiques ministérielles définies par les ministres de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, des Outre-mer (volet éducation), Pascal Jan s'est immédiatement attaché dans leur prolongement à cibler une priorité académique forte : l'employabilité des jeunes.

Dans le sillon du projet de l'académie 2018-2022, cette politique, inscrite dans le temps long, fondée sur la pluriannualité des objectifs et moyens et alimentée par la diffusion d'une culture de l'évaluation auprès des enseignants et des cadres de l'académie par le biais de la formation continue, repose notamment sur des expérimentations structurelles, la rénovation des méthodes pédagogiques tournées vers les élèves les plus en difficulté, une santé scolaire renforcée, un ambitieux "plan anglais, langue de travail" pour les enseignants et les élèves (dès la maternelle) ou encore l'excellence de la voie professionnelle - services à la personne pour répondre au vieillissement de la population, tourisme et métiers de la mer pour relever le défi du développement économique - avec toutes les parties prenantes du territoire, privées comme publiques.


Site biographique : pascaljan.fr

Compte twitter : @PascalJanTweets

Partager cette page