logo ac-martinique ecole de la confiance

Egalité des filles et des garçons

Partager cette page

La mission académique pour l'égalité des droits entre filles et garçons

La mission académique pour l'égalité des droits entre filles et garçons est chargée de décliner et impulser des actions permettant à notre jeunesse de se libérer des stéréotypes et de construire une société plus égalitaire.

La promotion de l'égalité entre les filles et les garçons dans et par l'école est inscrite dans la loi depuis 1989. Celle-ci a été rappelée au début des années quatre-vingt par un grand nombre de circulaires, insistant d'abord sur une orientation plus équilibrée des filles, puis recommandant une véritable éducation à l'égalité.

Elle fait partie des programmes de collège et des exigences du socle commun de connaissances et de compétences (compétences sociales et civiques) et constitue, à tous les niveaux de la scolarité, une part importante de l'éducation globale à la citoyenneté car prônant le respect de l'autre et de ses choix. Le respect des personnes implique de «respecter et défendre le principe absolu d'égalité entre les filles et les garçons et les règles de la mixité ».

Comme l'indique la convention interministérielle pour l'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif (2013-2018), la réussite de tous les élèves est liée à la manière dont l'École porte le message de l'égalité, l'incarne et en assure l'effectivité. Destinée à ancrer l'égalité entre les filles et les garçons dans les pratiques des acteurs de l'école, cette convention ouvre trois chantiers prioritaires :

• la transmission des valeurs d'égalité entre les filles et les garçons

• le renforcement de l'éducation au respect mutuel et à l'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes

• l'engagement pour une mixité plus forte des filières de formation et à tous les niveaux d'étude

Ces trois chantiers doivent se concrétiser, sous la forme d'activités pédagogiques et éducatives quotidiennes ou spécifiques. L'ensemble des disciplines qui font l'objet d'un enseignement doivent véhiculer les valeurs d'égalité entre les hommes et les femmes, et par la même, s'interroger sur la place qui est faite aux femmes dans les savoirs qui sont transmis.

Les projets d'école ou d'établissement, en articulation étroite avec les comités d'éducation à la santé et à la citoyenneté et les instances de la vie collégienne et lycéenne pour l'enseignement secondaire, sont tenus d'incarner ces objectifs.

L'apprentissage de l'égalité entre les garçons et les filles est une condition nécessaire pour que, progressivement, les stéréotypes s'estompent et d'autres modèles de comportement se construisent. Basée sur le respect de l'autre sexe, cette politique éducative en faveur de l'égalité implique aussi la prévention des comportements et violences sexistes. Elle a pour finalité la constitution d'une culture de l'égalité et du respect mutuel. L'éducation à l'égalité ne saurait être complète sans une attention particulière portée à la vie scolaire. C'est en effet au quotidien, patiemment et sans relâche, que nous donnerons corps à l'égalité. Il s'agira en particulier de prévenir les formes de violence verbale ou physique, sexiste ou sexuelle qui peuvent apparaître dans un établissement et qui représentent autant de menaces pour l'équilibre des élèves.

Partager cette page