Vendredi 15 octobre 2021 : Hommage à Samuel PATY

Hommage à Samuel Paty, professeur de l'Education nationale, assassiné le 16 octobre 2020.

Le 16 octobre 2020, un événement sans précédent provoquait une onde de choc au sein de la communauté scolaire nationale, et bien plus largement dans la société française. Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie au collège de Conflans Sainte-Honorine (78) était assassiné au prétexte d’avoir montré à ses élèves des caricatures à caractère religieux lors d'un cours sur la liberté d'expression.

Un an après cette tragédie portant lourdement atteinte aux valeurs de notre République, le Recteur de l’académie de Martinique - Pascal Jan rend hommage à Samuel Paty au cours d'un moment de recueillement au rectorat de l'académie de Martinique en présence du Préfet de Martinique - Stanislas Cazelles, et du Président de l'Assemblée de Martinique - Lucien Saliber.

Voici son texte : 

Monsieur le Préfet,

Monsieur le Président de l’Assemblée de la Collectivité Territoriale de Martinique,

Mesdames et Messieurs en vos grades et qualités,

Mesdames, Messieurs,

 

Il y a un an, le 16 octobre 2020, Samuel Paty, enseignant en histoire-géographie, était assassiné aux abords de son collège à Conflans-Sainte-Honorine pour avoir simplement exercé son métier en sensibilisant ses élèves à l’importance fondamentale de la liberté d’expression, du débat contradictoire et raisonné, de l’importance de cultiver l’esprit critique, et de l’accès à la connaissance.

 

Ce vendredi 15 octobre, toutes les écoles, tous les collèges et lycées de France, rendent hommage à cet enseignant qui est mort pour une France attachée à ses valeurs républicaines et à sa liberté d’expression dans le respect des sensibilités de chacun. Un hommage qui prend la forme d’une minute de silence et/ou de discussions entre les professeurs et leurs élèves.

Les établissements scolaires de l’académie de Martinique et au-delà, les services de l’État, les collectivités locales et l’Université, avec votre présence monsieur le Préfet et monsieur le président de l’Assemblée de la Collectivité Territoriale de Martinique, s’associent à cet hommage qui dépasse le cadre scolaire pour concerner toute la nation entière, toutes ses institutions, tous ses citoyens. Le rectorat, comme entité administrative, y contribue par la présente cérémonie mais aussi par l’attribution prochaine du nom de Samuel Paty à un espace dédié. La liberté d’expression aura a un visage.

 

La commémoration de l’assassinat du professeur Samuel Paty est un acte d’hommage mais aussi un acte d’affirmation des valeurs qui fondent le pacte politique et social français : la liberté, l’égalité, la fraternité.

Ce ne sont pas de vains principes. Ils sont chargés d’une histoire riche de luttes et de combats pour l’émancipation de l’homme et l’établissement d’une société où chacun peut s’épanouir et vivre en paix.

Ils sont source d’unité et de solidarité entre tous. Ils traduisent des valeurs d’humanisme et de dignité. Ils fondent un socle commun, un destin commun, qui passent par la liberté de tous dans le respect de tous.

La liberté d’expression est aujourd’hui déchirée, bousculée, chahutée, exploitée à des fins de désunion et d’affaiblissement de nos valeurs essentielles, de nos valeurs fondamentalement humanistes. Or cette liberté d’expression, en fait la liberté dans sa dimension la plus large, doit être réaffirmée avec force et détermination, sans concession face à celles et ceux qui l’exploitent pour davantage brouiller nos repères fondamentaux, nos principes du vivre ensemble, nos valeurs que l’on aurait tort de croire installer pour toujours. L’engagement de chacun pour les défendre doit être un engagement quotidien et sans relâche.

 

La liberté d’expression, comme la liberté d’opinion et de croyance, sont pourtant les fondements d’une société démocratique à la condition, et à la seule condition, qu’elles servent et respectent la liberté de critique de chacun. Elles sont la condition d’une société libre si elles s’appuient sur les standards d’une parole libre, raisonnée et argumentée.

L’hommage rendu aujourd’hui à ce héros républicain qu’est Samuel Paty, pour les valeurs qu’il incarnait, transmettait et partageait avec ses élèves, est une commémoration qui s’impose pour saluer la mémoire d’un citoyen, d’un combattant de la liberté et, au-delà, d’un professeur qui incarne ce que doit être l’école :

  • Un espace de liberté, d’expression, de critique, de construction de l’identité individuelle, et d’affirmation d’une culture citoyenne exigeante ;
  • Un espace de réalisation et d’émancipation personnelles, un espace éclairé ;
  • Un espace où les obscurantismes et les croyances opposés aux fondamentaux de l’humanisme, légués par les femmes et les hommes des Lumières, n’ont pas leur place.

Je vous invite, maintenant, à observer une minute de silence.

                                                                                                                                  Pascal JAN

                                                                                                                                  Recteur de l’Académie de Martinique

                                                                                                                                  Terreville - Schoelcher, le 15 octobre 2021

 

Des ressources pédagogiques et des schémas d’intervention adaptés à chaque cycle d’enseignement sont disponibles sur eduscol.education.fr. Former l'esprit critique des élèves, transmettre les valeurs de la République et faire comprendre ce qu'est la liberté d'expression relèvent des missions des professeurs. Une documentation scientifique et didactique et des ressources pédagogiques sont mises à votre disposition sur les pages suivantes :

https://eduscol.education.fr/2395/commemoration-de-l-assassinat-du-professeur-samuel-paty