Le Certificat d'Aptitude Professionnelle (CAP)

Retrouvez les conditions et le calendrier d'inscription pour toutes les spécialités puis les modalités spécifiques pour chaque spécialité. Cliquez sur le bouton SOMMAIRE pour faciliter votre navigation.

Conditions et calendrier d'inscription (valables pour toutes les spécialités de CAP)

Pour se présenter à un Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP), il est nécessaire de répondre à l’une des conditions suivantes :

  • Avoir suivi une préparation à l’examen par la voie scolaire, de l’apprentissage ou de la formation professionnelle continue (le cas échéant par un centre d’enseignement à distance) ;
  • Être majeur au 31 décembre de l’année de l’examen (pour les candidatures individuelles).

Informations sur le CAP (eduscol)

A chaque session, les candidats ne peuvent s’inscrire qu’en vue de l’obtention d’une seule spécialité pour un même diplôme, sauf dérogation individuelle accordée par le recteur.

En cas d’inscription à plusieurs diplômes lors d’une même session (CAP, BP ou bac pro, ...), aucune dérogation ne pourra être accordée en cas de concordance de dates d’épreuves.

Le candidat âgé de 16 à 24 ans devra, en outre, attester qu’il est en règle avec les obligations relatives au service national.

Attention !

Le candidat devra fournir, avec la confirmation d’inscription, les attestations de formations ainsi que les titres, diplômes ou certificats requis attestant qu’il remplit ou remplira les conditions de passage à la date de l’examen.

Lors d’une session, un candidat ne peut s’inscrire qu’à une seule spécialité.

Calendrier des épreuves

Convocation

La convocation aux épreuves sera disponible à partir du 19 avril dans votre espace Cyclades. Elle sera à présenter lors des épreuves.

La convocation à l'épreuve d'EPS est disponible depuis le 04 avril 2022 dans votre espace Cyclades.

Conservez-la jusqu'aux résultats.
 

NOUVELLES MODALITÉS DES ÉPREUVES DE L'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL DU CAP

RÉFORME DES ÉPREUVES DE L’ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL DU CERTIFICAT D’APTITUDE PROFESSIONNELLE (CAP) :

Français - Histoire géographie - Enseignement moral et civique

Référence réglementaire :

Liens utiles :

DEROULEMENTS DES EPREUVES

A. Épreuve de français

Français : 40 Points

Epreuve écrite de 2 heures : 20 points

Epreuve orale de 10 minutes : 20 points

oral continu d'environ 3 minutes

entretien 7 minutes maximum

1) Le candidat répond par écrit, à partir d'un bref corpus, à des questions de lexique et de compréhension.

 

2) Il rédige ensuite, dans une situation de communication définie par un type de discours, un récit, un dialogue, une description, un portrait ou une opinion argumentée d'une longueur de vingt à trente lignes.

 

  1. oral continu dans lequel le candidat présente une réalisation en lien avec le métier, ou une expérience professionnelle. Il peut, pour ce faire, s'appuyer sur tout support visuel, à sa convenance, support sur lequel l'écrit ne dépasse pas le statut de titre ou de légende.

 

  1. L'entretien permet de revenir sur l'exposé pour en faire préciser des points, en développer certains aspects ou pour amener le candidat à prolonger et approfondir sa réflexion. Lors de l'entretien, selon la thématique abordée par le candidat, la dimension morale et civique en lien direct avec le métier et son exercice peut être questionnée.

 

B. Épreuve d’Histoire-Géographie et EMC

Histoire-géographie-enseignement moral et civique : 20 Points

Une situation d'évaluation à l'oral 15 minutes au maximum dont 5 minutes de préparation

Le candidat présente une liste de huit documents qu'il a choisis, soit un document correspondant à chacun des thèmes des programmes d'histoire (2), de géographie (2) et d'enseignement moral et civique (4).

Il tire au sort le thème sur lequel il va être interrogé. Il prépare sa présentation pendant 5 minutes.

En histoire et en géographie, le candidat donne le sens global, dégage l'intérêt et les limites du document en mobilisant des repères, des notions clefs et des connaissances. Il montre qu'il maîtrise et utilise des repères chronologiques et spatiaux.

 

En enseignement moral et civique, le candidat construit et exprime une argumentation cohérente et étayée en s'appuyant sur les repères et les notions du programme : il explicite les valeurs de la République en jeu dans

le document présenté. Les liens avec les programmes d'histoire-géographie sont exploités chaque fois qu'il est possible de le faire.

Le professeur évalue et vérifie les acquis (capacités, connaissances, repères) du candidat sur le document et l'amène à préciser son propos si nécessaire.

L'examinateur pose des questions au candidat pour obtenir des précisions et vérifier les acquis du candidat sur le thème étudié : 10 minutes maximum.

En l'absence de liste ou de documents ou en présence d'une liste non conforme, l'examinateur propose un/des documents de secours et le candidat peut néanmoins présenter l'épreuve.

RÉFORME DE L’ÉPREUVE DE LANGUES VIVANTES DU CERTIFICAT D’APTITUDE PROFESSIONNELLE (CAP) 

Référence réglementaire :

Liens utiles :

Pour savoir si un CAP est concerné par l’épreuve facultative ou par l’épreuve obligatoire, il faut regarder dans le référentiel du CAP en cliquant ici (dans référentiels, puis cliquez sur le CAP qui vous intéresse, et regardez dans règlement d’examen)

ÉPREUVE FACULTATIVE DE LANGUE VIVANTE

L’épreuve de langue vivante facultative (langue différente de la langue concernée par l’épreuve obligatoire) a pour objectif de vérifier, au niveau A2 (« utilisateur élémentaire de niveau intermédiaire ») du CECRL (art. D. 312-16 du CE), les compétences du candidat à :

  • s’exprimer à l’oral en continu,
  • interagir à l’oral,
  • comprendre un document écrit, dans des situations de la vie quotidienne, sociale et professionnelle.

Langue vivante facultative

Seuls les points au-dessus de 10 seront pris en compte dans la moyenne

(Exemple : pour une note de 13/20, seuls les 3 points au-dessus de 10 seront pris en compte dans la moyenne)

Déroulement de la LV fac

Epreuve orale de 12 minutes

Partie 1 : Expression orale en continu (3 min) sur un sujet choisi et préparé par le candidat : présentation de stage, travail, produit ou service dont la réalisation a fait appel à l’utilisation de la LV.

L’examinateur invite le candidat à s’exprimer. Ce dernier dispose de 3 minutes maximum pour prendre la parole en langue vivante. Au cours de cette phase d’expression en continu du candidat, l’évaluateur est uniquement en position d’écoute. Il laisse le candidat s’exprimer et veille à ne pas l’interrompre, quelles que soient ses éventuelles hésitations.

Partie 2 : Expression orale en interaction (3 min) : il s’agit d’un échange prenant appui sur l’exposé du candidat. L’interrogateur peut ouvrir la portée de l’exposé.

Cet échange oral commence par prendre appui sur l’exposé du candidat et comporte des questions, des demandes d’explications ou d’illustrations complémentaires. Au cours de cet entretien, le candidat doit faire preuve de son aptitude à s’exprimer et à communiquer spontanément.

Dans l’hypothèse où le candidat ne s’est pas ou très peu exprimé dans le cadre de la première partie de l’épreuve (expression orale en continu), l’évaluateur ouvre, élargit et, si besoin, multiplie les objets sur lesquels peut porter l’échange conversationnel attendu.

Partie 3 : Compréhension écrite (6 min).

Texte inconnu ; 10 lignes maximum.

Questions et réponses en français. 

L’examinateur laisse au candidat le temps nécessaire pour prendre connaissance du texte, à savoir 3 minutes maximums. Durant cette prise de connaissance, le candidat est autorisé à annoter le texte et à en souligner ou surligner certains éléments. L’examinateur pose ensuite au candidat, en français, des questions graduées (du général au particulier) visant à vérifier son degré de compréhension.

Le nombre de questions posées au candidat se situe entre quatre (minimum) et six (maximum). Le nombre (quatre, cinq ou six) et la nature des questions posées par l’examinateur dépendent des réponses successivement apportées par le candidat et leur objet s’adapte à ces réponses.

A l’issue de l’épreuve, le candidat restitue à l’examinateur le document support de l’évaluation de la compréhension de l’écrit.

ÉPREUVE OBLIGATOIRE DE LANGUE VIVANTE

L’épreuve de LVE obligatoire a pour objectif de vérifier, au niveau A2 (« utilisateur élémentaire de niveau intermédiaire ») du CECRL (art. D. 312-16 du CE), les compétences du candidat à :

  • comprendre la langue orale,
  • comprendre un document écrit,
  • s’exprimer à l’écrit,
  • s’exprimer à l’oral en continu,
  • interagir à l’oral, dans des situations de la vie quotidienne, sociale et professionnelle.

Langue vivante obligatoire (Coef. 1)

Evaluation ponctuelle notée sur 20

 

Déroulement de la LVO

 

Epreuve écrite

(durée : 1h)

Epreuve orale

(durée : 6 min)

 

Compréhension de l’orale (durée 10 min)

Cette partie prend appui sur un document (enregistrement sonore ou vidéo) d’une durée n’excédant pas une minute. Après 3 écoutes successives le candidat répondra à un questionnaire à choix multiples (QCM)

 

1ère partie : expression orale en continue (3 min)

La première partie vise à évaluer la capacité du candidat à prendre la parole de manière continue. Ce dernier dispose de 3 minutes maximum pour prendre la parole en langue vivante étrangère. Le candidat présente et rend compte :

  • soit d’un travail, d’un projet, d’un produit ou d’un service dont la réalisation, dans le cadre des enseignements généraux et/ou professionnels qu’il a suivis, a fait appel à une utilisation de la langue vivante étrangère,
  • soit d’une expérience professionnelle, tout particulièrement une expérience ayant fait appel à une utilisation de la langue vivante
 

Compréhension écrite (durée 25 min)

Cette partie vise à évaluer les compétences du candidat à comprendre un document écrit rédigé en langue vivante étrangère. Les candidats doivent prendre connaissance du document et répondre, par écrit et en français, à des questions graduées (du général au particulier) dont le nombre ne dépasse pas six.

 

2ème partie : expression orale en interaction (3 min).

La seconde partie vise à évaluer la capacité du candidat à interagir en langue vivante étrangère. A la suite de l’exposé du candidat, l’évaluateur amorce avec ce dernier un échange oral d’une durée maximale de 3 minutes.

Cet échange oral comporte des questions, des demandes d’explications ou d’illustrations complémentaires. Au cours de cet entretien, le candidat doit faire preuve de son aptitude à s’exprimer et à communiquer spontanément.

Dans l’hypothèse où le candidat ne s’est pas ou très peu exprimé dans le cadre de la première partie de l’épreuve (expression orale en continu), l’évaluateur ouvre, élargit et, si besoin, multiplie les objets sur lesquels peut porter l’échange conversationnel attendu.

 

Expression écrite (durée 25 min)

La troisième partie vise à évaluer les compétences des candidats à s’exprimer à l’écrit en langue vivante étrangère. Les candidats doivent prendre connaissance des deux sujets, choisir celui à partir duquel ils souhaitent s’exprimer et rédiger, en langue vivante étrangère, un texte dont la longueur minimale attendue se situe entre 60 et 80 mots.

 

 

 

Calendrier des inscriptions 2022

Candidats scolaires : du mercredi 17 novembre au lundi 13 décembre 2021 à 9h (heure de Paris)

Candidats individuels : du mercredi 17 novembre au lundi 13 décembre 2021 à 17h (heure de Paris)

Les candidats scolaires s’inscriront obligatoirement via leur établissement.

Inscription Cyclades

L’inscription des candidats individuels s’effectue en ligne sur la plateforme Cyclades : Inscription Cyclades

  1. Documents importants :

Communiqué pour les inscriptions 2022

Guide inscription Cyclades

Liste des pièces à fournir

Modèle d'attestation de stage

Modèle de convention de stage

 

Attestation de formation -Travail en hauteur

Formulaire de travail en hauteur

Pour les spécialités du bâtiment et du bois

Les candidats à l'obtention de certaines spécialités de diplômes de Baccalauréat professionnel, CAP, Mention Complémentaires de niveau IV et III et Brevet professionnel cités dans le tableau ci-dessous doivent fournir avec leur confirmation d'inscription l'attestation de formation prévue par la recommandation R.408 de la Caisse nationale d'assurance maladie et des travailleurs salariés relative, en tout ou partie, au montage, à l'utilisation et au démontage des échafaudages de pied.

Textes réglementaires de référence :

  1. Spécialités du bâtiment : Dispositions du code du travail relatives à l'utilisation des équipements de travail mis à disposition pour des travaux temporaires en hauteur
  2. Métiers du bois : Arrêté du 20 juillet 2015 relatif aux diplômes professionnels relevant des dispositions du code du travail relatives à l'utilisation des équipements de travail mis à disposition pour des travaux temporaires en hauteur
  3. Recommandation R.408 de la CNAMTS  

CAP Pâtissier : nouvelles modalités

Nouvelles modalités - Conditions de stage

ATTENTION ! Le CAP pâtissier demande des compétences particulières.

Depuis la session 2021, la nouvelle réglementation du CAP Pâtissier est entrée en vigueur : le nouveau référentiel est en ligne ici.

Merci de le lire attentivement et de prendre connaissance des informations suivantes.

Pour être autorisés à s'inscrire au CAP pâtissier, les candidats individuels doivent avoir effectué OBLIGATOIREMENT 14 semaines* de stage ou d'expérience professionnelle :

  • 7 semaines consécutives* en rapport avec l'EP1 : tour, petits fours secs et moelleux, gâteaux de voyage
  • 7 semaines consécutives* en rapport avec l'EP2 : entremets et petits gâteaux.

* à raison de 35h/semaine.

  • Ces stages ou expériences professionnelles doivent avoir été réalisés dans les 3 années précédant la session d’examen, soit à partir du 1er janvier 2019 pour la session 2022.
  • En fonction de votre situation, vous devez choisir l’un des modèles mis à disposition (ci-dessous) :
  • si vous avez effectué des stages : attestation_stage professionnel (EP1 et/ou EP2)
  • si vous avez une expérience professionnelle : attestation_expérience professionnelle (EP1 et/ou EP2)

Les attestations devront être déposées :
Le Vendredi 25 Mars 2022 au Rectorat site de Terreville entre 8h et 12h

 

  • Attestations d’expérience professionnelle (pour les candidats ayant déjà une expérience professionnelle dans le domaine de la pâtisserie en lien avec les exigences du référentiel) : 

CAP Accompagnant éducatif petite enfance

Le titulaire du CAP Accompagnant éducatif petite enfance est un professionnel de l'accueil et de la garde des enfants de moins de 6 ans. Soucieux de répondre à leurs besoins fondamentaux, il réalise des activités de soins quotidiens (préparation de repas, soins d'hygiène) et des activités d'éveil contribuant à leur développement affectif et intellectuel et à leur autonomie. Il assure également l'entretien des locaux et des équipements.

PÉRIODES DE STAGE / EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE

Pour être autorisé(e) à passer les épreuves EP1 et EP2 du CAP AEPE, vous devez remettre au Rectorat (Terreville –
Schoelcher), le Vendredi 25 Mars 2022, vos justificatifs de stages et/ou d’expériences professionnelles, en fonction
de votre situation :

Documents à télécharger : 

CAP Équipier polyvalent du commerce

Texte de référence :
Arrêté du 29 octobre 2019 portant création de la spécialité « Equipier polyvalent du commerce » de certificat d’aptitude professionnelle et fixant ses modalités de délivrance - Référentiel du CAP EPC

Le CAP EPC remplace, depuis la rentrée 2020, les 6 CAP suivants :
- CAP employé de commerce multi-spécialités,
- CAP vendeur-magasinier en pièces de rechange et équipements automobiles,
- CAP employé de vente spécialisé option A produits alimentaires ; option B produits d'équipement courant ; option C services à la clientèle ; option D produits de librairie-papeterie-presse.

La première session d’examen se déroulera en 2022.

Le CAP équipier polyvalent du commerce forme aux techniques de commercialisation de produits ou de services. Les enseignements donnent les connaissances sur les circuits de distribution, sur les modes d'approvisionnement, les procédures de stockage des marchandises. Les élèves apprennent les principes de rangement, d'étiquetage, de mise en rayon des produits. Ils sont formés à utiliser des documents commerciaux tels que des documents d'inventaire, de livraison, à se servir de logiciels de caisse. Les enseignements en communication professionnelle et commerciale permettent aux élèves d'établir le contact avec la clientèle afin de l'accompagner dans ses achats.

 

Mise à jour : avril 2022